Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de chalit-chadore
  • Le blog de chalit-chadore
  • : Blog sur ma passion, les livres! Je lis de tout! Polar, SF, Bit-lit, YA, ... Pour me contacter : lysaline77@yahoo.fr Chalit est aussi sur Facebook
  • Contact

Je lis...

image201301020001

49%

 

Recherche

Légende des lectures

Legende.png

24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 18:34

cest-lundi-copie-1.png

Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 17:39

 1013506 10200530421636951 1848578206 n

 

 

 

UNE GUITARE POUR DEUX

De Amry Amato

Editions Nathan

288 pages

 

 

 

 

Résumé :

Une drôle d'histoire d'amitié amoureuse entre un guitariste rebelle et une violoncelliste sage.
La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu'il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Le matin de la rentrée, Tripp décide d'emprunter en cachette la vieille guitare du lycée. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s'entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents doivent occuper la même salle de répétition du lycée, Tripp les jours impairs, Lyla les jours pairs. Ils entament une correspondance, d'abord acide puis plus complice, en se laissant des petits papiers dans la salle. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique. Cette relation intense leur apprendra à se découvrir eux-mêmes et les aidera à traverser les pires drames...

Avis de Nanou :

Tous d’abord, je souhaiterais remercier les Editions Nathan pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

Nous faisons la connaissance de Tripp, pour qui sa guitare est essentielle. Seulement voilà, à force de se consacrer à la musique, il se referme sur lui-même. Il n’a plus d’amis, ses notes en cours sont en chute et il passe son temps enfermé dans sa chambre avec celle-ci.
Pour essayer de faire sortie son fils de sa coquille, sa mère lui confisque sa guitare. Tripp est anéanti car pour lui la musique est toute sa vie.

Nous rencontrons également Lyla. Une jeune fille parfaite, sérieuse, bonne élève, violoncelliste très douée, mais cette dernière aspire à autre chose. Le violoncelle elle n’en veut plus mais n’ose le dire à son père par lequel elle est encouragée. Donc elle continue en simulant sa joie.

Vous l’aurez compris, tout les oppose et pourtant Lyla et Tripp se ressemblent et se comprennent comme personne. Au fur et a mesure de l’histoire une très forte amitié va naître entre eux et de confidence en confidence ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls.

La plume de l’auteur nous captive et nous entraîne dans un univers plein d’émotions. On ressent la tristesse mais aussi la joie des protagonistes. Les mots accrocheurs de ce roman sont : amitié et musique.

J’ai également beaucoup apprécié « les petits mots » que les personnages se transmettent dans l’histoire et la possibilité de pourvoir écouter les musiques.

En bref, un roman jeunesse qui se lit très facilement, pleins de légèreté pour passer un agréble moment.

Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 07:01

 

couv25449642.jpg

 

LA SAGA DES ENFANTS DIEUX

Tome 2 : Sophie-Elisa

De Linda Saint Jalmes

Editions Rebelle

404 pages

 

 

Résumé :

L'an 1416, Loch of Yarrows, Highlands. Vingt-deux ans après la prophétie de la Promise, qui n'était autre qu'Awena Dano, et la naissance de ses jumeaux, Cameron et Sophie-Élisa, un autre voyageur du futur s'échoue dans le Cercle des Dieux du clan Saint Clare : un certain Logan MacKlare. C'est la belle et impétueuse Sophie-Élisa qui se rend la première sur le lieu sacré et se présente au nouveau venu d'une manière, comme qui dirait, peu conventionnelle. Entre eux, l'entente est tout de suite... sulfureuse.

 

Mon avis :

 

Un tome 2 génial, j'ai retrouvé l'humour de Linda. Ce livre m'a transporté sur les terres de l'Ecosse. C'est agréable de retrouver Awena et Darren ainsi que de nouveaux personnages.

Sophie-Elisa et Logan font un couple magnifique, même si au début il jouait au chat et à la souris, on remarque très vite qu'ils s'attachent inexorablement l'un à l'autre, sans qu'ils comprennent pourquoi. 

Linda Saint-Jalmes a l'art de nous mener en "bateau", on se dit "oui il va arriver ça à la fin..." "ah non, donc peut-être ceci..." pour au final être surpris par cette fin, qui n'envisage d'ors et déjà un tome 3 magique!!!

Je vous recommande chaudement cette saga! <3 <3

 

 

J'ai aimé




Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 18:36
couv73983232.png
 

Struck comment foudroyer sa réputation en un éclair

De Chris Colfer

Editions Michel Lafon

300 pages

Sort le 16 mai 2013

 

 

Résumé :

 

Clover, c’est l’enfer sur terre. Et c’est dans cette ville perdue au milieu de nul part que Carson est coincé avec sa mère, une déglinguée sous médocs. Il n’a qu’une chose en tête : s’échapper de là au plus vite pour l’université de Northwestern, et commencer une brillante carrière de journaliste. Seulement, pour y être admis, il doit créer un magazine littéraire.
Vaste entreprise que de motiver ses camarades qui ne s’intéressent qu’à l’écriture de textos ! Une seule solution pour les impliquer dans le projet : le chantage. Qu’arriverait-il si le beau gosse du lycée apprenait que sa petite copine pom-pom girl couche avec le coach dans son dos ? Ou que la première de la classe n’hésite pas à envoyer des photos d’elle nue à n’importe qui sur Internet ? Mais à force de jouer les corbeaux, Carson risque de se brûler les ailes…

 

 

Mon avis:

 

Tout d'abord, j'aimerais remercier Camille des Editions Michel Lafon pour sa confiance une nouvelle fois. Dès que ce livre a été proposé en partenariat, j'ai sauté sur l'occasion pour le découvrir. En effet, ce dernier a été adapté au cinéma et il sortira dans nos salles le 19 juin prochain. De plus, l'auteur Chris Colfer sera en dédicace sur Paris le même mois.

Du coup, vous comprenez mon enthousiasme pour ce livre. J'étais super contente de le recevoir dans ma boite début mai.  

   

1. De quoi parle ce livre?

Etant un élève brillant, Carson veut aller au plus vite à l'université pour y démarrer une carrière dans le journalisme. Pour cela, il doit faire un magazine littéraire. Mais, avec une mère dépressive et amoureuse du pastis, un père absent ainsi que des camarades pas franchement aptes à vouloir participer à la rédaction du journal, Carson va devoir trouver de bons arguments pour les faire collaborer. Et quoi de mieux que le chantage pour avoir ce qu'il veut? Mais rien ne va se passer comme prévu...

Le résumé est alléchant, d'où mon impatience de lire ce livre.

   

2. Si je devais retenir trois personnages, ce serait lesquels?

- Malerie Baggs sera pour Carson une alliée et amie. Il ne va d'ailleurs pas s'en rendre compte de suite. C'est une jeune fille imprévisible qui peut sortir des phrases plus drôles les unes que les autres, et même parfois hors contexte. Je l'ai trouvée très attachante.

- Nicholas Forbes, le riche camarade de Carson. Bien qu'on ne le voite que très peu, je me suis attachée à lui, car sous son arrogance, on remarque qu'il est fragile et cache un lourd secret (que vous découvrirez le moment venu ;) ).

- Carson. Lui, je l'ai à la fois aimé et détesté! J'ai beaucoup apprécié le fait qu'il sache ce qu'il veut faire et ne tourne en rond pour l'obtenir. Il fonce droit vers son objectif : le journalisme et l'université. Il est déterminé et très intelligent. Il dit ce qu'il pense tout haut, n'en déplaise à certains, mais ça lui jouera des tours. Il a un humour assez particulier, et est assez cynique par moments. Très peu le comprennent vraiment, c'est pour cela que je l'ai apprécié. Ses visites chez sa grand-mère m'ont également beaucoup touchée puisqu'elles font ressortir sa part d'humanité, une fois son humour particulier mis de côté.

   

2bis. Et celui que j'apprécie le moins?

- Carson! Oui, c'est contradictoire mais comme dit plus haut "je l'ai à la fois aimé et détesté" C'est son comportement qui parfois devient un peu étrange qui ne m'a pas plu. Il est très imbu de sa personne, il se sait intelligent et donc se croit supérieur aux autres et s'en vante. On le remarque quand il parle à ses professeurs par exemple. Il pense qu'il est tellement extraordinaire que l'université va faire une exception pour lui en l'acceptant directement bien avant les autres candidats et la date de validité. Je n'apprécie pas trop ce genre de personnes et c'est pourquoi je ne l'ai pas toujours apprécié. Heureusement que son humour m'a permis de le rendre supportable et agréable.

   

3. Comment est le style de l'auteur?

L'écriture est fluide, j'ai vraiment eu l'impression d'être dans l'histoire à côté de Carson Phillips, en étant moi-même une de ses camarades.

De plus, plusieurs références de notre quotidien se sont glissées dans le livre, ce qui nous aide vraiment à nous identifier à chaque personnage. Voici quelques exemples des références qui m'ont le plus marqué et amusé : Avengers avec Robert Downey JR (miam), Charlie et la chocolaterie, Harry Potter, Hunger Games, Bilbo, Justin Bieber, Amour, Gloire et Beauté (j'ai toujours la musique dans la tête quand je le prononce -_- lol), Questions pour un champion... Vous voyez que ça ne manque pas de rajouter du "vrai" à l'histoire. Personnellement, j'ai aimé ce côté du livre : incorporer des éléments de notre temps. Du bonus!

Par contre, il y a un passage dans le livre qui m'a paru bizarre. En effet, on passe du 4 octobre au 30 septembre et non l'inverse (page 67). J'étais un peu perdue du coup : ce retour dans le temps est-il intentionnel ou est-ce une petite erreur lors de l'impression du livre? Ce détail n' a peut-être perturbé que moi, qui sait?

   

4. Si je devais définir ce livre en trois mots :

* Humour

* Ambition

* Foudroyant

     

5. Et pour résumer ?  

J'ai bien aimé ce livre, une histoire courte, émouvante et drôle à la fois. Mais de là à en faire un film, je ne suis pas sûre du résultat et reste un peu sceptique. En effet, comment faire ressortir l'humour grinçant de Carson par exemple? Je ne demande qu'à voir par moi-même pour me faire une réelle opinion et une comparaison livre/film. Vous savez maintenant ce que je vais faire le 19 juin. Non? Bah aller le voir au cinéma voyons! :)

A lire.

 

 

A lire




 

Sortie au cinéma le 19 juin 2013 en France :)

 

Deux avants premières à Paris aura lieu le :

 

- 12 juin à 20h45 au Publicis Cinema (133 avenue des Champs Elysées 75008 Paris 08)  (http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Avant-premiere-AVANT-PREMIERE---STRUCK-STRUC.htm?intcat=fs_0&intter=Struck_decompt_hp_130513)

 

- le 13 Juin à 20h15 en présence de l'acteur Chris Colfer à UGC Ciné Cité des Halles (Forum des Halles - niveau 3 - 75001 Paris)

 

Et il y aura une séance de dédicace :

 

La Fnac des Ternes vous invite à une dédicace exceptionnelle de Chris Colfer à l'occasion de la sortie du livre et du film "Struck" le Samedi 15 juin 2013 de 14h à 16h (Paris Ternes - Forum de rencontres, niveau 4)




Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 07:28


les-highlanders,-tome-1---la-malediction-de-l-elfe-noir-257

 

Les Highlanders

TOME 1 la malédiction de l'elfe noir

De Karen Marie Moning

Editions J'ai Lu

435 pages

 

 

 

RESUME :

 

  Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s'est réfugié sur la mythique île de Morar, au large des côtes d'Ecosse. A la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s'extasie avec malice sur le charme d'un mortel du nom de Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d'une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c'est ainsi qu'Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513...

 

 

 

AVIS :

 

Bien que j'ai passé un bon moment de lecture et que parfois j'avais les larmes aux yeux sur certains passages où Adrienne et Hawk se déclaraient leur amour, je ne suis pas entièrement convaincu.
Même si sa plume est agréable à lire, je me suis un peu ennuyé, car j'ai l'impression que l'auteure se répète sur certains points, je me disais "oui, bah c'est bon, j'ai compris maintenant..."
Je lirais le tome 2 pour me faire une meilleure idée, je l'ai dans ma PAL. Après pour le tome 3, que je n'ai pas, vaut une fortune sur les sites marchands, ça ne me motive pas vraiment, car si j'aime plus le tome 2 au 1, et que je n'ai pas la suite, ça risque de m'embêter!!!
En bref : une romance sur fond fantastique agréable à lire malgré quelques longueurs.

Note : 14/20

 

A lire-copie-2

 

 



Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 14:59

 

 

lundi1-copie-1.png

Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 16:50

Comme à mon habitude, je mets en image mes lectures passées, présente(s) et future(s), bon là pour le coup, je ne me suis pas programmé de lecture car je pars bientôt en vacances :)

 

c-est-lundi.png

Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 11:33

 

 

image201301020002.jpg

 

QUI EST TERRA WILDER ?

Anne Robillard

477 pages

Éditions Michel Lafon

 



Résumé de l'éditeur :

Souhaitant oublier l’accident tragique dans lequel il a perdu sa femme et qui a failli lui coûter la vie, Terra Wilder s’installe à Little Rock, une petite ville tranquille du Canada, afin d’y enseigner la philosophie. Ce nouveau projet va lui permettre de se reconstruire. Du moins l’espère-t-il.

Or dès son arrivée, d’étranges phénomènes se produisent : ses étudiants se mettent à le vénérer, les arbres cherchent à l’agripper sur son passage, le fantôme de son épouse vient le hanter. Il découvre aussi que ses mains possèdent un pouvoir de guérison. Coïncidence ? Fatalité ?

Alors que Terra s’adapte enfin à son quotidien, le passé ressurgit comme un cauchemar, l’obligeant à replonger dans le projet secret sur lequel il travaillait aux États-Unis avant l’accident. Et si cet homme mystérieux était bien plus qu’un simple scientifique devenu professeur de philosophie ?

« Connais-toi toi-même »

 

ANNE ROBILLARD est l’auteur francophone de littérature fantastique la plus lue au monde. Après ses séries Les Chevaliers d’Émeraude, Les Héritiers d’Enkidiev et Les Ailes d’Alexanne, elle nous offre son tout premier roman, Qui est Terra Wilder ?

 



Mon avis :

 

Merci à Camille des Éditions Michel Lafon pour ce partenariat. Je tenais à l’avoir absolument, car Anne Robillard est une auteure que j’apprécie tout particulièrement. « Les ailes d’Alexanne » et « Les chevaliers d’Émeraude » sont notamment deux  sagas que j’affectionne, C’est pourquoi, j’étais très impatiente de lire le premier livre de Madame Robillard !

 

1, De quoi parle ce livre ?

 

Terra Wilder s’installe à Little Rock afin de se remettre en « forme ». Veuf depuis cinq ans, c’est un homme brisé aussi bien physiquement (il a des jambes artificielles) que mentalement, qui se présente dans cette petite ville du Canada pour avoir une chance de se reconstruire.

Sauf que ça ne va pas se passer comme prévu… 

Des phénomènes étranges vont faire surface, les arbres essayent d’agripper Terra, ce dernier voit le fantôme de sa défunte épouse et ses mains ont le pouvoir de guérison. C’est sur tous ces mystères que se centrent l’histoire. Qui est Terra ? Pourquoi a-t-il des pouvoirs ? Ce sont ces énigmes qui m’ont donné envie de lire ce livre, j’étais très intriguée par Terra !

 

2, Si je devais retenir trois un personnages, ça seraient lesquels ?

Le docteur Penny, car j’ai aimé son humour et sa bonne humeur à toute épreuve. Je trouve d’ailleurs que c’est le seul qui m’ait un peu intéressée car les autres personnages m’ont semblés moins captivants, je m’explique sur ce point dans la prochaine question.

 

2 bis, Et les deux que j’apprécie le moins ?

-          Amy, institutrice de la ville de Little Rock, est une personne qui a de fort sentiments pour Terra, et ce, dès les premières pages. Elle va beaucoup trop vite, elle ne le connait ni d’Eve, ni d’Adam mais elle s’imagine déjà prendre soin de Terra et devenir sa femme pour la vie. Je me suis dis « Au secours !!! » Je sais très bien que le coup de foudre existe ! Je lis pas mal de romance où les protagonistes tombent sous le charme très vite l’un de l’autre, mais c’est écrit plus doucement et plus souplement. Alors qu’ici, on a l’impression que l’auteure a voulu tout mettre en bloc sur les sentiments au lieu de développer au fur et à mesure. C’est dommage car ça m’a vraiment bloqué pour tout le reste de l’histoire.

-          Terra, lui-même. Je n’ai pas réussi à m’attendrir sur son histoire et à ressentir ses émotions. Dans sa nouvelle vie, il devient philosophe. C’est d’ailleurs ainsi qu’il rencontrera Amy. Il n’aura de cesse d’apprendre à ses élèves à ne pas poser d’étiquette sur les gens… de cesse, c’est bien là le problème, car la répétition du mot « étiquetage » m’a gênée dans ma lecture.

 

3. Comment est le style de l’auteure ?

 

Autant j’ai aimé « Les ailes d’Alexanne » et adoré « Les chevaliers d’Emeraude », autant, je n’ai pas été envoutée par la plume d’Anne Robillard dans ce livre. On ressent bien que c’est son premier livre, les maladresses et les répétitions sur l’étiquetage en sont la preuve.

Non, Terra n’est pas pour moi, et c’est vraiment dommage car ayant tant aimé la plume magique de l’auteure sur d’autres livres, je ne l’ai pas retrouvé ici. Et comme dit Sateenkaari du blog «Reverence-Sateenkaari » sur sa chronique de Terra Wilder ( http://reverence-sateenkaari.cowblog.fr/robillard-anne-qui-est-terra-wilder-3223739.html ) « A lire si vous aimer le risque en matière de lecture car je pense qu'il peut aussi bien plaire et déplaire indifféremment de son attrait ou non pour la fantasy et le thriller. » eh bien pour ma part je suis du deuxième groupe ;) Je tenais à mettre une petite partie de sa chronique car c’est ce que je ressens pour ce livre. Soit on aime soit pas du tout ;)

 

4, Si je devais définir ce livre en trois mots ?

 

Répétitif

Longueur

Philosophique

 

5, Et pour résumé :

 

Ne pas retrouver le style de l’auteure m’a beaucoup dérangée, la magie de sa plume n’a pas opérée pour ce livre. N’ayant pas été transportée par l’histoire, je ne lirai pas la suite de cette saga, ce qui n’est pas dérangeant ni même frustrant, puisque la fin en est vraiment une.

 



Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 21:31

Ayant du mal à faire mes chroniques, je me suis posée quelques questions et j'y est répondue à ma façon. J'y arrive mieux comme ça :) J'espère que cette façon de faire vous plaira ;)

 

 

version-beta.jpg

Version Beta

Rachel Cohn

Collection R

424 pages

 

Résumé de l’éditeur :

 

« Elle est l'absolue perfection.
Son seul défaut sera la passion.

Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide sans âme.
La mission d Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L'air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l'île sont immunisés.
Mais lorsqu’ elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur... amour.
Si quelqu'un s'aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l'oubli de sa passion naissante pour un jeune officier... »

 

Mon avis :

 

1, De quoi parle ce livre ?

Ici, nous parlons de clonage. Bien qu’au début, j’appréhendai d’aborder ce sujet, je suis ressortie de cette lecture, enchantée.

Elysia est née pour servir les citoyens de Demesne. En effet, c’est un clone, mais pas n’importe lequel, c’est une version BETA. Un modèle adolescent expérimental, elle va être testée dans une famille très affluente de l’île.

Par contre, une petite remarque sur le résumé de l’éditeur ! Il en dit beaucoup trop, j’aurais aimé garder une part de mystère pour ce livre. Je pense que « Dans un monde qui ne tolère que la perfection, le moindre défaut est impossible à cacher. » et « Elle est l'absolue perfection. Son seul défaut sera la passion. » Auraient été deux phrases suffisantes pour décrire cet ouvrage.

 

2, Si je devais retenir trois personnages, ça seraient lesquels ?

Elysia, car étant la narratrice, on ressent bien ses émotions, on se sent plus proche et on aimerait l’aider au mieux. Elle a un tempérament fort, on se révolte en même temps qu’elle pour les injustices. A ses dépends, on sourit pour son in expérimentation, en effet, au vue qu’elle est née à seize ans, elle ne connaît presque rien de la vie de clone et des humains. Elle a une base de donnée qu’elle peut voir à tout moment dans sa tête mais quelques mots ou expressions lui sont manquants. Du coup, on se marre bien quand elle prend au premier degré certaines remarques de ses maîtres.

Xanthe, un clone qui se trouve dans le domicile des maîtres d’Elysia. Son travail est de maintenir au propre la villa de Monsieur et Madame Bratton. Ses taches sont très ingrates : lessives, rangements... elle est la bonne à tout faire. Au début, elle peut paraître sèche, mais on apprend à l’apprécier et à lui donner notre confiance. Tout comme Elysia, elle va trouver en Xanthe une amie improbable.

Liesel, c’est la cadette de la famille Bratton. Bien que jeune, elle est plus mûre que certains protagonistes. On le remarque au fil des pages, je me suis attendrie pour cette petite.

 

2 bis, Et les deux que j’apprécie le moins ?

Madame Bratton (ou Mère), c’est quelqu’un de très superficielle. On le remarque dès les premières pages d’ailleurs. Elle veut Elysia par caprice, et clame qu’elle est et sera la première à l’avoir « essayé ». Je déteste les gens qui se comporte comme les rois du monde et se sert de l’argent pour tout avoir (même l’amour qui ne se paye pas...). Donc, j’ai eu un certain blocage avec elle.

Le gouverneur (Monsieur Bratton) Difficile de vous dire pourquoi je ne l’ai pas aimé sans trop vous en dévoiler. Mais en deux mots, je dirais que c’est un manipulateur doublé d’un goujat.

 

3, Il y a-t-il une morale ? Si oui, laquelle ?

J’apprécie tout particulièrement ma lecture s’il y en a une. Et dans Version BETA, c’est le cas. De peur de vous spoiler, je vais rester assez évasive en vous résumant ainsi :

« L’esclavagisme peut frapper tout le monde, aussi bien l’homme que le clone. Le rêve de liberté est plus qu’un droit, c’est un devoir ! »

 

4, Si je devais définir ce livre en trois mots ?

Original

Envoutant

Tolérant

 

5, Pour résumé, donner un point positif et un négatif :

+ : L’histoire est très original, j’ai pour ma part, jamais lu de livre abordant le sujet du clonage.

- : L’attente du tome 2 va être horrible ! Octobre 2013, c’est beaucoup trop loin...

 

Vous l’aurez donc compris, je classe cette « bombe » dans mes coups de cœur de 2012. A LIRE D’URGENCE.

 

Mention spéciale pour la couverture. Déjà quand on la regarde de loin, elle est sublime. Mais de plus près on voit les détails qui en fait un livre-objet. Le toucher est différent des autres livres. Tout simplement Magnifique !!! 

 

Coup de C

Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:51

 

couv30924310

 

Les faucheurs sont les anges

De Alden Bell

Editions Bragelonne

282 pages

 



 

Résumé :

 

« Depuis vingt-cinq ans, la civilisation se réduit à de pauvres enclaves qui s’efforcent d’endiguer des flots de morts-vivants. Une jeune fille nommée Temple sillonne ces paysages d’une Amérique dévastée lors d’une errance solitaire qui lui permet de faire taire ses démons intérieurs. Elle n’a pas souvenir du monde avant l’arrivée des zombies, mais se rappelle le vieil homme qui les avait recueillis, son jeune frère et elle ; un cadet dont elle a eu la charge jusqu’à la tragédie qui l’a poussée à aller de l’avant, en quête de rédemption. Un voyage initiatique d’îlot préservé en îlot préservé, à travers un Sud ravagé en proie à la sauvagerie, au cours duquel Temple devra décider où fonder un foyer et trouver le salut qu’elle cherche désespérément. »

 



 

Mon avis :

 

Ce livre se lit très vite, c’est le moins que je puisse dire. Fini en seulement quelques heures, on est vite happés par l’histoire.

 

On apprend tout le long du livre, l’histoire de Temple. Son passé, ses erreurs, ses émotions... Bien que la narration soit à la troisième personne, on arrive à ressentir ce qu’éprouve cette héroïne hors du commun.

 

Temple est une jeune fille de 15 ans, elle parcourt ce monde chaotique où elle côtoie le danger à tout moment. On ressent sa force et sa haine contre les « sac à viandes ».

Elle voyage de ville en ville, jusqu’à ce qu’elle fasse halte, et qu’elle trouve son « destin ». Elle se mettra à dos le frère d’une de ses « victimes » bien que le mot « victime » ne soit pas approprié, puisque c’est lui qui a voulu du mal à la jeune fille.

On se prend vite d’affection pour cette jeune fille mure.

 

Arrivé à un certain moment de l’histoire, quelque chose m’a déplu. Je m’explique, Temple fuit le frère de celui qui a voulu la « violenté », mais quelques jours plus tard elle se « donne » à un inconnu. Je ne sais pas mais pour ma part quand on se fait agresser de cette façon, on reste marqué pendant un certain temps. Ça m’a un peu refroidit mais bon, comme elle n’est pas une héroïne comme une autre je me suis dis « passons »...

 

Sinon, on s’attache facilement à Maury, l’Idiot, comme l’appelle familièrement Temple. Elle va tout faire pour qu’il retrouve sa famille. On va donc sillonner le pays avec elle et voir les horreurs de ce monde.

 

Arrivant sur la fin on passe par plusieurs phases, tristesse, frustration, colère, et peut être aussi soulagement.

 

Les plus du livre : une écriture efficace, des personnages attachants, un monde dans le chaos que l’on découvre au fil des pages.

 

Le moins : quelques passages un peu long.

En conclusion : une lecture riche d’émotions que je ne peux que recommander !

 

Une note : 14/20

 

J'ai aimé

 




Repost 0
Published by chalit-chadore - dans Livres Lus
commenter cet article